Karabakh: vers un cessez-le-feu

L'Azerbaïdjan a annoncé dimanche un cessez-le-feu "unilatéral" au Nagorny Karabakh, après les plus importants combats depuis la fin de la guerre il y a 22 ans, tout en annonçant qu'il répondrait si ses forces étaient attaquées.

"L'Azerbaïdjan, montrant sa bonne volonté, a décidé unilatéralement de cesser les hostilités", a annoncé le ministère de la Défense, tout en prévenant que si les forces arméniennes ne cessaient pas "leurs provocations", l'Azerbaïdjan "libérerait tous les territoires occupés par les Arméniens".

Dans le même temps, nous apprenions que les combats se poursuivaient tout de même dans cette région sécessionniste d'Azerbaïdjan majoritairement peuplée d'Arméniens de souche. L'enclave est gérée par une administration fermement soutenue militairement et financièrement par Erevan depuis le conflit séparatiste de 1991, qui a fait 30.000 morts. La situation, toujours tendue malgré le cessez-le-feu conclu en 1994, se détériorait depuis plusieurs semaines et les deux camps s'imputent mutuellement la responsabilité de la reprise des hostilités.

On dénombre plusieurs dizaines de morts depuis plus de 48h.

Source: Figaro