BRUNO LE MAIRE: "NOUS ALLONS PROVOQUER L’EFFONDREMENT DE L’ÉCONOMIE RUSSE"

Mercredi, 2 mars, 2022 - 07:35

La France consomme chaque jour le gaz en provenance de la Russie, mais Bruno le Maire, Ministre de l’Economie, déclare la guerre économique à la France…

Le ministre de l’Economie, invité de France Info, a assuré que les sanctions économiques de l’UE et des Etats-Unis prises contre la Russie étaient d’une “efficacité redoutable”.

“Nous allons livrer une guerre économique et financière totale à la Russie.” Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance assure que les sanctions contre la Russie vont toucher le régime en plein coeur. “Le peuple russe en paiera aussi les conséquences”, a ajouté Bruno Le Maire, invité de France Info.

Il affirme qu'une nouvelle salve de sanctions économiques est en préparation "si nécessaire”.

“On en voit déjà les effets. Le trésor de guerre de Poutine est déjà réduit à presque rien. Nous allons provoquer l’effondrement de l’économie russe", déclare le ministre.

Selon lui, l'axe Etats-Unis-Union Européenne porte ses fruits.

"Etats-Unis et Europe ensemble sont de très loin le continent économique, financier le plus puissant de la planète", pour le locataire de Bercy. Longtemps critiquée, l'Union Européenne "est en train de découvrir sa puissance économique", dit Bruno Le Maire.

"Nous allons livrer une guerre économique et financière totale à la Russie"

La totalité des avoirs russes que les alliés vont geler représente "presque 1.000 milliards de dollars" a indiqué le ministre mardi, ajoutant: "nous allons livrer une guerre économique et financière totale à la Russie", au lendemain d'un relèvement massif des taux d'intérêt à 20% de la banque centrale russe.

"Les entreprises ne pourront pas emprunter sauf à des taux élevés", a également dit le ministre français, affirmant que les Occidentaux sont prêts si nécessaire à "un nouveau renforcement des sanctions" comme affirmé la veille par l'Elysée.

"L'urgence est de relever le coût de la guerre pour le président (Vladimir) Poutine", a indiqué lundi la présidence française, en estimant que les sanctions déjà prises "font plus mal que le président Poutine ne l'avait anticipé".

Ces sanctions vont aussi toucher les économies des pays européens. Mais pour le ministre "c'est la Russie qui va souffrir, pas l'Europe".

Pour l'heure, les oligarques et les banques russes sont visés par ces sanctions économiques. L'Union européenne et d'autres pays ont annoncé fermer leur espace aérien aux compagnies russes. L'accès du Kremlin aux "technologies cruciales" est réduit ainsi que les exportations de semi-conducteurs.

Source : BFM TvBRUNO LE MAIRE: "NOUS ALLONS PROVOQUER L’EFFONDREMENT DE L’ÉCONOMIE RUSSE"