Poutine: l'offensive occidentale a échoué!

Dimanche, 20 mars, 2022 - 13:25

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré mercredi, lors d'une réunion sur les mesures de soutien socio-économique aux États fédéraux, que l'Occident n'avait pas réussi à imposer de nouvelles sanctions à la Russie, signalant ainsi la fin de la domination de l'Occident sur les scènes politique et économique.

M. Poutine a souligné que la Russie dispose de suffisamment de ressources pour ne pas avoir à imprimer de la monnaie et que son économie s'adaptera certainement aux nouvelles sanctions.
M. Poutine a déclaré que les sanctions occidentales contre la Russie n'ont atteint aucun de leurs objectifs, ajoutant que la Russie a tiré une leçon des récentes mesures occidentales à son encontre, à savoir que rien n'est plus fiable que les investissements nationaux.
Faisant référence aux mesures agressives à part entière de l'Occident contre les Russes, le président russe a décrit l'objectif de l'Occident comme étant de détériorer la vie de millions de personnes et de harceler les citoyens russes vivant à l'étranger.

"Les dirigeants occidentaux ne cachent plus le fait que les sanctions ne visent pas certaines personnes ou entreprises, leur objectif est de nuire à l'ensemble de l'économie russe, à sa sphère sociale et humanitaire, à chaque famille, à chaque citoyen de Russie", a-t-il noté.
M. Poutine a prévenu que l'Occident s'appuierait fortement sur ce qu'il a décrit comme la cinquième colonne, les traîtres aux intérêts nationaux, ceux qui gagnent de l'argent en Russie, mais dont la mentalité servile existe en réalité en Occident.
"Cependant, ces personnes ne savent pas que l'Occident ne les utilisera que comme un outil jetable après avoir atteint son objectif", a-t-il souligné.
Dans une autre partie de son discours, le président russe a annoncé l'absence d'alternative à l'opération spéciale visant à protéger le Donbass, ajoutant que la crise ukrainienne ne pouvait pas être résolue par des mesures uniquement dans les territoires de Donetsk et de Louhansk.

"Si la Russie se contentait d'opérer uniquement dans ces deux régions, le risque d'un conflit armé durable persisterait et une nouvelle ligne de front émergerait le long des frontières des deux pays", a déclaré le président russe.
"Dans de telles circonstances, la Fédération de Russie n'avait pas d'autre choix que de lancer une opération spéciale pour se défendre. Dans le cadre de cette opération militaire russe en Ukraine Les autorités assureront la sécurité des citoyens russes, et l'Ukraine ne sera plus utilisée comme un tremplin pour des actions agressives contre notre pays", a-t-il poursuivi.

"Un assaut massif sur le Donbass puis sur la Crimée n'était qu'une question de temps, et nos forces armées ont contrecarré ces plans", a-t-il déclaré.
Le président russe a rappelé que les autorités de Kiev avaient fait des déclarations sur leur intention de construire des armes nucléaires qui constituaient une menace réelle.

Selon le président russe, l'Occident fait pression sur les autorités de Kiev pour qu'elles poursuivent la guerre en Ukraine en envoyant de nouvelles cargaisons d'armes, d'équipements de reconnaissance et d'autres aides, y compris des conseillers militaires et des mercenaires, tandis que les autorités de Kiev sont indifférentes au sort du peuple ukrainien.
Le président russe a également déploré la position des responsables ukrainiens dans leur indifférence face au véritable désastre humanitaire qui se déroule dans les villes ukrainiennes contrôlées par les néo-nazis et les criminels armés libérés de prison.
Source : Pars Today