allemagne

Les Américains rejettent largement la fermeture des bases en Allemagne, en Corée du Sud et au Japon

11.08.2022

Les sondages réalisés auprès des Américains montrent qu'en dépit des préoccupations relatives au coût des engagements militaires, notamment après les déploiements en Irak et en Afghanistan, le public soutient encore largement le maintien de bases dans des démocraties stables telles que l'Allemagne, la Corée du Sud et le Japon.

Morgenthau 2.0 : les agents verts de la désindustrialisation

02.07.2022

Lors de la deuxième conférence de Québec, tenue en septembre 1944, à laquelle participaient le Premier ministre britannique Winston Churchill et le président américain Franklin D. Roosevelt, les deux hommes se sont mis d'accord sur un plan d'action. Roosevelt, le secrétaire américain au Trésor, Henry Morgenthau, a proposé un plan de désindustrialisation de l'Allemagne.

Ukraine : l'hystérie guerrière des médias mainstream

22.02.2022

Ces dernières semaines, les médias mainstream occidentaux ont fait preuve d'un bellicisme sans précédent. Pour ce faire, ils s'appuient sur des informations anonymes - et non étayées - fournies par les services de renseignement américains, sans procéder à une vérification indépendante des faits.

La crise en Ukraine ne concerne pas l'Ukraine. Il s'agit de l'Allemagne

21.02.2022

"L'intérêt primordial des États-Unis, pour lequel ils ont mené des guerres pendant des siècles - la Première, la Seconde et la Guerre froide - a été la relation entre l'Allemagne et la Russie, parce qu'unies, elles sont la seule force qui pourrait les menacer. Et nous devons nous assurer que cela ne se produise pas" (George Friedman, PDG de STRATFOR au Chicago Council on Foreign Affairs).

Le rapport de l'OTAN de 1991 qui embarrasse Biden

21.02.2022

Dans le récit officiel du Kremlin sur la crise ukrainienne, l'accusation de mauvaise foi envers les États-Unis et leurs alliés refait constamment surface. Ces derniers jours encore, le président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, a répété à plusieurs reprises, à juste titre, "que Moscou avait été trompé et trompé de manière flagrante" par les États occidentaux, qui avaient assuré que l'Alliance de l'Atlantique Nord ne s'étendrait pas vers l'Est.