Multipolarité

Vladimir Poutine et la multipolarité

15.08.2022

Depuis son accession à la présidence russe, Vladimir Poutine a attiré l'attention des grands médias mondiaux pour deux raisons majeures. Premièrement, dans sa jeunesse, il a servi dans les services de renseignement soviétiques (KGB) et pendant la désintégration de l'Union soviétique, il était colonel au siège du KGB à Dresde, en Allemagne de l'Est. Cela signifie que le jeune dirigeant russe a des souvenirs éléphantesques de l'époque soviétique. Deuxièmement, après la chute de l'Union soviétique, le jeune Vladimir Poutine, qui est diplômé en droit et ancien officier du KGB, s'est retrouvé sans emploi pendant une brève période jusqu'à ce que le maire de Saint-Pétersbourg, Anatoly Sobchak, le nomme au bureau, où il a d'abord servi en tant qu'officier junior avant de devenir maire adjoint. Ces deux expériences sont devenues la raison principale qui a attiré l'attention des grands médias mondiaux sur la personnalité obscure, mystérieuse et incompréhensible du jeune leader russe.

L'UE dans le régime des sanctions

16.07.2022

Dans le cadre de l'opération militaire spéciale en Ukraine, l'Occident collectif a imposé une série de sanctions non seulement à la Russie, mais aussi à la République du Belarus. Par conséquent, la question qui en découle est la suivante : comment les sanctions, liées à l'opération militaire spéciale (OMS), affectent-elles l'Union économique eurasienne (UEEA) et quels scénarios sont possibles pour l'Union elle-même ?

Alexandre Douguine : « Kemi Seba, espoir africain d’un monde multipolaire  »

19.05.2022

Alexandre Douguine est le philosophe et idéologue le plus influent en Russie aujourd’hui. De formation traditionaliste, sa pensée basée sur le multipolarisme a largement contribué à influencer la politique russe ces dernières années. Il a théorisé le concept de « Quatrième Théorie Politique ». Selon lui, les idéologies modernes telles que le libéralisme, le communisme ou le nationalisme ne permettent pas de trouver une réponse à l’hydre mondialiste néolibérale à laquelle toute civilisation est confrontée. Pour cela, selon lui, la construction de grands pôles forts, des États-Civilisations autodéterminés, libres de l’hégémonie occidentale, du néolibéralisme et de l’impérialisme OTAN-ien est impérative. Afrique-Mère ne peut voir qu’une forme de salut dans ce concept de multipolarité, dans la Quatrième Théorie Politique dans sa forme africaine (que nous appelons « afrocratie ») et dans le panafricanisme sous doxa souverainiste. En décembre 2017, Douguine avait rencontré Kemi Seba, qui est la personnalité la plus influente du panafricanisme au 21e siècle et président-fondateur de l’ONG Urgences Panafricanistes. Dans le livre de Kemi Seba, « L’Afrique libre, ou la mort » , publié en 2018, le philosophe anti-mondialiste et anti-libéral Douguine, a écrit une préface qu’o vous propose dans cet article. [Afrique-Mère]

Le nouvel ordre multipolaire

13.05.2022

Par chaos, nous entendons quelque chose d'imprévisible, quelque chose qui échappe à la vision myope de nos yeux, qui ne peuvent que saisir une pauvre esquisse de l'ensemble, face à des événements qui dépassent les paramètres connus, puisque notre esprit n'est capable de séquencer que des fragments de la séquence totale de l'immense génome du chaos, face auquel nous recourons inévitablement au dit "effet papillon" pour tenter d'expliquer la conjonction vertigineuse des forces centripètes et centrifuges qui finiront par configurer le puzzle disjoint du chaos ordonné qui est en train de prendre forme.

RICs et multipolarité

03.05.2022

Ces dernières années, le monde est en crise, non seulement à cause de l'instabilité économique, mais aussi à cause des problèmes politiques relatifs au "déclin idéologique et à la perte d'identité". Un nouvel ordre mondial est en train d'émerger: d'un monde unipolaire, nous passons progressivement à un ordre mondial multipolaire. Cependant, sur le plan scientifique, la théorie du monde multipolaire (MMT) n'a pas été finalisée, car elle ne figure pas aujourd'hui parmi les théories et paradigmes classiques des relations internationales.